L’affaire Jane Eyre

L’affaire Jane Eyre fait partie des romans qui ont marqué mon adolescence, de ces objets littéraires bizarres et déjantés qui ont longtemps nourri mon imagination. C’est un livre entre l’uchronie, le policier, le récit de science-fiction. Bref, c’est un ovni.

L’uchronie car nous sommes dans un monde parallèle où l’Angleterre se bat depuis un siècle en Crimée contre la Russie.

La science-fiction, car c’est un monde où la littérature est reine et où l’on peut rentrer dans les romans pour aller taper la tchatche à ses héros favoris. La littérature domine tellement la vie des gens qu’il existe une police littéraire, chargée de traquer les plagiats, de découvrir qui a vraiment écrit les pires de Shakespeare ou d’emprisonner les revendeurs de faux manuscrits.

Le policier car notre héroïne, Thrusday Next, vétéran de la guerre de Crimée et détective littéraire, se voit confier l’affaire Jane Eyre : l’héroïne du roman éponyme a été kidnappée par Achéron Hadès, un personnage maléfique. Thursday parviendra-t-elle à sauver la fin de son livre préféré ?

Bref, on a un résultat assez dingue, parfois sans queue ni tête sans être incohérent, souvent très drôle, complètement décalé et très rythmé. Bref, à lire !

 

Capture d’écran 2018-01-24 à 12.48.38.png

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s