Dans ma bulle, semaine du 9/11/20

Côté écriture

Cette semaine, petit changement de programme : après avoir carburé à 2000 mots par jour sur la réécriture de Marie, le dernier YA – oui, appelons les choses par leur nom, il s’agit plus d’une réécriture que d’un révision vu le peu de texte que je garde ! – j’ai reçu vendredi matin les derniers retours de mon agente sur Sous l’eau, mon manuscrit d’anticipation terminé cet été et modifié cet automne… Et il marche ! Quelques détails à régler – auxquels j’ai déjà commencé à m’attaquer – et celui-là ira poursuivre sa vie dans les boîtes mail des éditeurs !

En résumé : 8000 mots écrits et les dernières corrections de Sous l’eau commencées.

Les sources d’inspiration SF de cette semaine

  1. Une nouvelle arme anti-drones

En résumé : les drones armés amateurs font de plus en plus de dégâts dans le monde et l’armée développe donc un nouveau système de défense anti-drone.

Le picth que ça m’a inspiré : 2040. En pleine guerre baltique, Johan, soldat de l’armée française, contrôle un poste aérien, une petite tourelle de dix mètres carrés de laquelle il pilote drones et défenses anti-aérienne semi-automatisée, lorsqu’un attaqe d’envergure est lancée contre sa position.
Il se réveille dans un hôpital de campagne, grièvement blessé. Un médecin lui annonce qu’il a eu les deux jambes arrachées lors de la dernière attaque, mais qu’il doit continuer à contribuer à l’effort de guerre et reprendre son poste dans une tourelle : les positions françaises et leur dernière avancée dans la zone est en danger. A peine cicatrisé, toujours en proie à d’intenses souffrances fantômes, Johan est transféré à son poste. Mais très vite, il remarque des détails qui clochent… Le matériel est le même que celui auquel il est habitué, certes, mais pourquoi le plateau de nourriture qui lui parvient tous les jours a-t-il changé ? Pourquoi l’infirmière venue vérifier que ses blessures cicatrisaient bien ne lui a pas adressé un mot ? Pourquoi les messages de sa famille se ressemblent désormais tous ? Est-il bien dans un poste de l’armée française ? Ou est-il, sans le savoir, en train de combattre pour l’ennemi ?
(Celle-là, j’en ferai probablement un court roman SF, tiens ! Stay tuned !)

2. La chaleur tue de plus en plus de monde et les scientifiques cherchent des moyens de faire baisser ce risque (en anglais)

Sweat plays an important role in cooling the body, so researchers are capturing and measuring it.
PAUL JONES/UNIVERSITY OF WOLLONGONG

En résumé : la chaleur tue de plus en plus à travers le monde et nous allons être de plus en plus confrontés à des vagues de haute température. Les chercheurs étudient le mécanisme de refroidissement du corps humain afin de déterminer quelles sont les meilleurs solutions pour nous y adapter et réduire le risque de décès.

Le pitch que ça m’a inspiré : Abidjan, 2061. Aminata, trader en matières premières, vit et travaille dans la tour Diamond, le tout nouveau super gratte-ciel climatisé dans lequel a déménagé la quasi-totalité de la population de la ville. Aminata est une privilégiée : elle habite dans un pays riche, un des rares qui a préféré construire en hauteur plutôt que d’enterrer ses infrsatructures et sa population sous terre, un des pays plus stables du monde, et elle-même fait partie des classes supérieures, celles qui occupent les derniers étages de la tour. La vue sur l’océan, la vision du ciel, Aminata est bien consciente de faire partie des rares humains à encore en profiter tous les jours.
Mais ça, c’est jusqu’à ce que la Confédération Américaine, dirigée par un dictateur fou, déclare la guerre à la Côte d’Ivoire, et qu’une frappe touche de plein fouet la capitale. Au millième étage de la super structure, désormais instable, sans eau ni électricité, la température monte sans le complexe système de refroidissement… Pour Aminata et ses collègues, commence alors une longue descente dans la fournaise pour espérer sortir vivants de la tour Diamond.

Mon astuce écriture de la semaine

Le logiciel de mind mapping Scapple

Pour construire mes univers et mes personnages (pas les plans, les plans c’est Excel), j’utilise le logiciel de mind mapping Scapple. Très intuituf et simple d’utilisation, il me permet de relier mes idées entre elles et de construire très naturellement des éléments de mon histoire. Lors de l’écriture, j’ai toujours mes documents Scapple ouverts afin d’avoir toutes les infos accessibles. Le plus ? Scapple se synchronise avec Scrivener !
Si vous voulez vous le procurer, c’est ici : https://www.literatureandlatte.com/scapple/overview

Une recommendation de lecture

1,2,3, tu tomberas amoureux de moi ! (HQN) par [Déborah J. Marrazzu]

Une fois n’est pas coutume, je vais vous recommander une romance. Je n’en lis généralement pas beaucoup – OK, j’admets, je n’en lis pas du tout – mais celle-ci est écrite par mon amie Déborah J. Marrazzu, j’ai pu la bêta-lire en avant-première avant qu’elle ne l’envoie à des éditeurs et je me suis marrée tout du long ! D’ailleurs, je crois bien que je vais la relire d’ici la fin du mois : avouez que l’ambiance n’est pas tip-top en ce moment et qu’une romance de Noël en cette saison, on en a besoin non ?

Je vous recommande donc chaudement cette lecture parfaitement adaptée à cette fin d’année, l’histoire d’Ally, célibataire maudite en amour et au bord du burn out, qui va se retrouver forcée de prendre des vacances à la montagne. Elle voudrait bien se la couler douce entre raclette et soins au spa, mais c’est sans compter sur ce charmant moniteur de ski… réussira-t-il à briser la malédiction ?

Une pensée, pour la route

Si le moral ça ne va pas trop – vous aussi, vous êtes peut-être isolé depuis trop longtemps – je ne peux que vous conseiller ce cours gratuit Coursera (mais en anglais) sur la science du bien-être. Mon mari l’a pris avec ses amis lors du premier confinement, c’est mon tour aujourd’hui, et je suis très agréablement surprise du contenu et surtout de l’applicabilité des méthodes données pour se sentir mieux dans ses baskets. Bref, si vous avez quelques minutes à y consacrer ces prochaines semaines, ça vaut le coup !

A la semaine prochaine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s